Aller au menu | Aller au contenu | Aller aux commentaires | Aller au pied de page
Ville de Québec

"Un homme libre, c'est quelqu'un qui tente ce qu'il a envie de faire."

Cher Monsieur Vanneste

le 15/06/2011 à 1:15 - terre Québec   nuage 17 °C

Je n'ai pas l'habitude d'utiliser ces lignes pour m'exprimer de cette manière mais il y a parfois des mots qui marquent.

Ainsi je suis qualifié par un député de la République "d'aberration anthropologique". Ces propos et leur justification ont été tenu dans les couloirs de l'assemblée nationale française aujourd'hui même. Ce, quelques instants après que le parlement ai rejeté par 293 voix contre 222 une proposition de loi légalisant le mariage entre personnes de même sexe.

L'auteur de ces mots se justifie ainsi :

"C'est du plaisir sexuel, c'est du divertissement, de l'affection. En quoi cela intéresse la société?"

C'est toujours le même débat, dans "Homosexuel" il y a "sexuel" et c'est tout ce que l'idiot moyen perçoit. Pourtant, aussi sous-homme qu'il puisse paraître aux yeux de certains, même un homosexuel ressent de l'amour. Le même amour qu'un homme et une femme ressentent. Ce sont les mêmes papillons dans le ventre, les mêmes battements de cœur qui s'affolent. Un garçon qui cherche l'âme frère n'est pas en manque d'affection ou de cul, il veut aimer, comme n'importe quel être humain.
À ce titre d'être humain capable d'aimer, cher monsieur Vanneste, la société doit s'intéresser à lui comme à n'importe qui d'autre.

"La société s'intéresse au mariage dans la mesure où il est lié à la procréation dans la majeure partie des cas"

Là le député Vanneste marque un point. Le mariage doit en effet être lié à la procréation puisqu'une fois le bambin né la majorité des couples hétérosexuels... divorcent.
Non mais franchement, parmi les lecteurs de cet article combien se sont mariés uniquement car c'était "lié à la procréation"?
Mais admettons... ...une question me taraude tout de même. Dans la mesure où la société cautionne le mariage quand il est lié à la procréation, cela veut-il dire qu'il faut interdire le mariage aux couples stériles ainsi qu'aux femmes ménopausées?

Le mariage offre un cadre légal de vie à deux personnes qui ont décidé de vivre ensemble. Elles n'ont besoin de cet acte ni pour procréer ni pour aimer. Par contre c'est une étape importante car elle facilite les projets communs (construire, s'assurer, voyager, etc), donne des règles en cas rupture et organise la succession en cas de décès d'un des deux conjoints.

Et par dessus tout si le mariage doit être légalisé en France c'est pour l'égalité. Un homosexuel doit pouvoir voir ses sentiments reconnus et respectés par la société comme n'importe quel autre citoyen.

 

Crédit photo : merci à wanderinghome pour sa photo sous licence Creative Commons By-Nc-Sa

La société s'intéresse au mariage dans la mesure où il est lié à la procréation dans la majeure partie des cas", a-t-il précisé.


Tags mariage , homosexuel

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (6)

Posté par SteveQc le 18/06/2011 à 11:00

Salut Seb! Je ne sais pas si tu es déjà tombé sur cet article que je trouve très intéressant lorsque vient le temps de parler d'homosexualité et de religion ;)
http://www.comlive.net/A-tous-les-homophobes-citant-la-bible,112063.htm

Posté par le 16/06/2011 à 8:29

Les choses évolueront... Les pensées de ce cher député sont réellement d'un autre siècle et inacceptable, mais je suis certains que ça finira par rentrer dans l'esprit de chacun qu'effectivement, un homosexuel a des papillons dans le ventre et peut tomber éperdument amoureux.
L'éradication des cons peut effectivement tout à fait commencer par cet homme!!!

Posté par tonton gros doigts le 15/06/2011 à 21:42

Être pour ou contre le mariage est une affaire personnelle. Le 3 juin de cette année, nous avons, Danielle et moi, fêté nos 50 ans de mariage. Ce qui pourrait tendre à démontrer que cela peut arriver à beaucoup, car nous ne sommes pas exceptionnels, loin de là, et il faut surtout se souvenir que la vie en couple, mariés ou pas, est surtout fait de concessions mutuelles permanentes. La passion des débuts se transformant en amour, pour mener à une impossibilité pour l'un et l'autre des éléments en présence de vivre sans son alter ego. Quant au mariage religieux,n c'est une affaire de convictions.... religieuses ou simplement sociales. Le mariage civil, comme le dit Clem est-il plus contraignant que le PACS? A mon avis, non, car un engagement est un engagement, qu'il soit signé devant un maire ou un magistrat.Et celui qui ne respecte pas ses engagements est un .. tout ce que vous voudrez .Le PACS n'est pas un changement d'état civil, c'est un contrat, et cela constitue une grande nuance. Toujours comme dit Clem, chacun devrait pouvoir avoir le choix de l'orientation de sa vie. Les PACS ont été créés pour combler un vide juridique sur les couples de gens non mariés, y compris les homosexuels, ce qui est une énorme amélioration, qui démontre qu'on est maintenant bien loin de considérer l'homosexualité comme une maladie ou une tare, en dehors des non-pensants du type Vanneste. Le PACS est donc une amélioration et a des conséquences importantes sur la vie des personnes en cause. En ce qui concerne l'adoption, il s'agit d'une affaire extrêmement délicate.L'éducation de ses propres enfants, source de joies immenses est aussi une source de difficultés tout aussi immenses. Pour adopter un enfant, il faut avoir une maturité suffisante, et une capacité énorme d'aimer, un sens de la justice ou plutôt de l'égalité, et ce n'est pas une petite affaire.
Pour finir, la droite et la gauche, politiquement parlant, ne s'inquiètent vraiment de ces problèmes qu'en période électorale. Et, pour ma part, je refuse systématiquement qu'un politicien, de quelque bord qu'il soit, vienne interférer dans mes choix de vie.
comme disait Jéronimo : j'ai parlé.

Posté par Clem le 15/06/2011 à 9:37

Ah non mais là hier je me suis cru de retour au débat sur le PaCS en 1998 (D. Dord : « pourquoi pas (demander) aux services vétérinaires (de les gérer) » ; C. Boutin : « (...) aboutirait à la chosification des enfants soumis au bon plaisir des adultes » ; et j'en passe).

On aura vraiment tout entendu ! En même temps bon, Boutin, ex-ministre UMP, a quand même prononcé une argumentation de 5 heures contre le Pacs à l'époque, en se basant sur... la bible ! si c'est pas un comble !

Rien de nouveau du côté UMP, même si le nombre de députés de droite qui soutenaient le texte a sensiblement augmenté (on est passé de 2 en 1998 (R. Bachelot avait voté pour et P. Seguin, qui s'était abstenu, avait écrit le discours de cette dernière sur le sujet) à 10 pour et 9 abstentions (Groupes UMP et NC). Intéressant de noter que les 3 modem se sont abstenus).

Sinon, je sais plus ce que je disais...

Moi le mariage je suis contre, dans le sens où « mariage civil » c'est un non-sens. Le mariage a toujours été une institution religieuse. Je serais d'avis qu'on le supprime purement et simplement et qu'on le remplace par le PaCS, moins contraignant, tout aussi sécurisant, beaucoup plus en vogue de nos jours (le nombre de Pacs est sur le point de rattraper le nombre de mariage), beaucoup moins de pacs défaits que de divorces... et surtout, ouvert à tous dans les mêmes conditions. Et qu'on laisse le mariage à ceux qui veulent faire ça à l'église ! Bien sûr ça nécessite quelques aménagements : notamment transférer la signature des pacs en mairie (de nombreux maires militent pour ça : après tout il s'agit d'un changement d'état civil) et de rajouter les droits qui manquent encore.

Mais bon en l'état actuel des choses... je suis bien sûr pour l'égalité des droits et surtout la liberté de choix ! si mariage il y a, il devrait être ouvert à tous ceux qui veulent, point barre.

Mais ne nous y trompons pas : derrière tout ça, il y'a le problème de l'adoption par les couples homosexuels. C'était très clair il y a quelques mois, au Sénat, lors de la discussion d'une PPL du groupe socialiste qui visait à autoriser les personnes pacsées depuis 2 ans à adopter (comme pour les couples mariés). J'ai suivi la séance à l'époque ; écouter les vieilles rombières de l'UMP (sénatrices des Yvelines, etc) nous expliquer que le Pacs était instable par rapport au mariage, et patati et patata, alors même que tous les faits sont là pour prouver le contraire, c'était gerbant. Et encore une fois je peux en revenir aux discussions sur le Pacs : n'était-ce pas, selon C. Goasguen (encore l'UMP tiens !), la première étape sur le chemin de l'adoption par les couples gay ?

Bref y'a encore du chemin à faire avant que ces gens là ne changent... Heureusement que ça bouge beaucoup plus vite à gauche, et avec de la chance, 2012 sera notre alliée...

Posté par tonton gros doigts le 15/06/2011 à 7:40

eh ben voilà ! on sait par qui commencer l'éradication des cons

Posté par PEB le 15/06/2011 à 7:10

Salut Seb, je suis certain que tu ne pensais pas que je serais le premier a commenter ton article....
Voilà ma conclusion :
http://www.lepost.fr/article/2011/06/15/2523496_vanneste-l-homme-qui-confond-son-sexe-et-son-cerveau_1_0_1.html

Ecrire un nouveau commentaire



En publiant des commentaires sur ce blog, vous acceptez définitivement qu'ils soient placés sous la licence CC-By-Sa.

Sauf mention contraire, le contenu de ce blog est disponible sous la licence Creative Commons By-Sa, partagez son contenu!
Version 0.3 - Crédits image