Aller au menu | Aller au contenu | Aller aux commentaires | Aller au pied de page
Ville de Québec

"Un homme libre, c'est quelqu'un qui tente ce qu'il a envie de faire."

Nous n'avons pas peur

le 09/01/2015 à 0:12 - terre Québec   nuage -14 °C / -14 °C

Je ne sais pas pour vous mais moi hier j'ai eu le bourdon toute la journée. Ça a commencé avant même que j'ouvre les yeux. Le radio-journal, comme on l'appelle ici, s'ouvrait avec pour seule parole le claquement des armes automatiques des assaillants. Puis mon esprit à peine éveillé perçu quelques mots : attaque, Paris, Charlie, 12 morts...

Bientôt 48h que tout cela est arrivé. Je suis d'abord passé par le désespoir, puis la colère intérieur. Aujourd'hui je vois mon pays se rassembler et je perçois toute la puissance que nous citoyens pouvons faire ressortir de cet événement, si on le souhaite.



C'est la Liberté qui est attaquée, la liberté de s'exprimer. Si je refuse de parler de tel ou tel sujet par peur des conséquences, suis-je toujours libre de m'exprimer? Relisez cette question, elle est capitale. Appliquez là à vous même, même pour les sujets les plus insignifiant qui vous animent. On entend depuis tout petit des "pessimistes" nous rabâcher que la Liberté est fragile et indispensable, qu'il faut se battre à tout instant pour la préserver. Cette réalité nous revient aujourd'hui comme une claque dans la figure. Plus personne en France ne peut l'ignorer.

 

Mais pourquoi s'attaquer à celle qui nous semble si cher ? Ces hommes armés sont certes illuminés mais ils n'en restent pas moins des fils de la nation, élevés dans l'école de la République. Pourquoi moi petit vosgien né dans la France des années 80, comme eux, suis-je aujourd'hui heureux alors que eux n'ont pas su trouver leur place ? Ne partions nous pas avec les mêmes chances ? Posons nous ces questions. En France aujourd'hui est-ce que Sébastien est l'égal de Saïd ou Chérif ? Est-ce que forger son adolescence dans la campagne vosgienne donne autant de chance que de la forger dans la banlieue de Reims, Paris ou Mulhouse ? Est-ce que décrocher son premier boulot c'est autant d'efforts pour Sébastien que pour Saïd ou Chérif ? Dans ce pays qu'est la France, sommes nous nés Égaux ?

 

Comment réagir face à cette horreur ? Notre réponse doit être l'opposé de ce qu'ils ont voulu essaimer. Ils ont voulu apporter la haine, la violence et la mort, répondons par le respect, l'unité et la Fraternité. Et là je vais vous faire plaisir, vous mes oncles et tantes, cousins et cousines, amis et amies, vous qui me dites souvent qu'à notre échelle on ne peut rien. Le respect et la Fraternité se jouent justement à notre échelle. Ce n'est pas à l'État de les mettre en place mais d'abord aux citoyens : moi, vous. Allez à la rencontre de vos concitoyens. Efforcez vous de tous les respectez de manière égale, sans préjugés. Allez à la rencontre des musulmans car aujourd'hui ils souffrent deux fois, d'abord en tant que français et ensuite en tant que musulmans. Allez à la rencontre des Roms, des Tziganes, des SDF, des gays, allez à la rencontre des gens qui vous font peur car la peur est la mère nourricière de ce qui se passe aujourd'hui. Arrêter vous quelques minutes et pensez sérieusement à ces questions. Pourquoi alors que ces populations vivent dans les villes qui m'entourent, pourquoi ne suis-je jamais allé à la rencontre de leur communauté ? Pourquoi je refuse de me faire ma propre idée sur ces sujets et je me limite à ce que les médias me rabâche ? Cette tragédie est en réalité une unique occasion d'évolution. L'impulsion est là et c'est à moi, à vous de la faire fructifier. Vous êtes libre de le faire ou non, mais si vous laissez passez cette occasion je ne veux plus jamais vous entendre dire que vous ne pouvez rien faire.

 

Liberté, Égalité, Fraternité. On ne peut pas exiger de nos représentants le respect de notre devise si nous ne sommes pas capable de l'appliquer nous même de manière inconditionnelle.




Tags Charlie Hebdo

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (1)

Posté par tonton gros doigts le 09/01/2015 à 6:40

ne pas hurler avec les loup, ni bêler avec les moutons, seulement être humain, alors, ensemble, c'est possible

Ecrire un nouveau commentaire



En publiant des commentaires sur ce blog, vous acceptez définitivement qu'ils soient placés sous la licence CC-By-Sa.

Sauf mention contraire, le contenu de ce blog est disponible sous la licence Creative Commons By-Sa, partagez son contenu!
Version 0.3 - Crédits image