Aller au menu | Aller au contenu | Aller au pied de page
Ville de Québec

"Un homme libre, c'est quelqu'un qui tente ce qu'il a envie de faire."

Un PC tout neuf

le 25/07/2010 à 19:31 - terre Québec   nuage 21 °C

Un petit mot pour parler de mon nouveau joujou.

ordinateurCela faisait 10 jours que je l'attendais et Dell me l'a enfin envoyé. Je vais vous épargner les détails techniques, hormis le fait que la première chose que j'ai fait en le recevant a été d'y installer GNU/Linux Tongue out.

Je vais enfin être plus indépendant et ne plus emprunté l'ordinateur de Stéphane. Ça va aussi me permettre de mettre à jour mon blog et de l'améliorer.

J'en profite pour remercier toute la famille à Nonzeville grâce à qui j'ai en partie pu m'acheter cet ordinateur.

 

 

Un petit détail tout de même, le clavier de ce nouvel ordinateur est aux normes canadienne et est qwerty. Cela signifie que certaines lettres et la plupart des signes de ponctuation et accents ne sont pas placés à la même place que sur les clavier azerty français.
Ainsi, la position des lettres A et Q sont inversées tout comme le Z et le W. Le M n'est pas au même endroit et je ne parle même pas des @, $, %, ? ou encore é que j'ai mis assez longtemps avant de trouver. Je vous laisse juger par vous même :

 

Clavier Qwerty


Tags qwerty, ordinateur

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (4)

Retour en formation fin

le 22/07/2010 à 18:00 - terre Québec   nuage 28 °C

Je rentre tout juste de ma dernière session d'information au ministère de l'immigration.

Durant ces 4 demi-journées on a parlé des valeurs du Québec, de sa langue, des lois sociales, des normes du travail et des techniques de recherche d'emploi.

Coté normes du travail les différences sont assez importantes avec la France :

La plus grande différence avec la France c'est qu'ici le contrat de travail est oral. Une poignée de main suffit à être embauché. Contrairement à la France où la relation employeur/employé est basée sur la méfiance mutuelle, cette relation est ici basée sur la confiance mutuelle. C'est un modèle complétement différent qui est difficile à appréhender pour les français.

Le salarié peut quitter son emploi à tout moment sans aucun préavis. Dans les faits, il est de bon usage de laisser un préavis de 2 semaines.
Le patron peut virer son employé sans préavis durant les 3 premiers mois. Ensuite c'est une semaine de préavis et ça augmente avec l'ancienneté pour aller jusqu'à 8 semaines après 10 ans d'ancienneté.

Le salaire est versé tous les 15 jours.

Une autre grande différence avec la France est qu'ici 85% des emplois sont pourvus sans annonce, simplement avec le bouche à oreille. C'est énorme, d'où l'importance de développer un bon réseau de contact.

En passant, pas de TVA ici mais deux taxes : une provinciale la TVQ (Taxe de Vente du Québec) de 7.5% et une fédérale la TPS (Taxe sur les Produits et Services) de 5%. Étant donné que la TVQ s'applique après la TPS le taux de taxation totale sur la valeur ajoutée est de 12,875% contre 19,6% en France.


Tags travail, taxe

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (1)

Retour en formation

le 19/07/2010 à 18:36 - terre Québec   nuage 22 °C

Je commence aujourd'hui une semaine de formation au MICC : le Ministère de l'Immigration et des Communautés Cuturelles du Québec.

Le but de cette formation et de soutenir les immigrants dans leur intégration au Québec et de les aider à trouver un emploi. C'est entièrement gratuit et réparti sur 4 demi-journées durant la semaine.

La session d'aujourd'hui avait pour thème les valeurs du Québec et la langue d'ici.

Côté valeurs rien de bien nouveau : la démocratie, la séparation de l'Église et de l'État ou encore la défense de la langue française.

Côté langue par contre, j'ai encore du boulot. Ils ont commencé par nous donner un questionnaire auquel il fallait répondre Oui ou Non à chaque question. Je vous laisse donner votre propre réponse :

  1. Avez-vous déjà mangé un sous marin?
  2. Préférez-vous bouffer de la poutine?
  3. Aimez-vous le sirop de poteau et la mol?
  4. Avez-vous peur des bibittes?
  5. Vous êtes-vous déjà promené dans une barouette?
  6. Lisez-vous avec des barniques?
  7. Pensez-vous bien vous en sortir avec votre tralée?
  8. Êtes vous bien loadé ces temps-ci?

Vous je sais pas mais moi personnellement j'en ai compris 3.

 

 

Pour vous aidez un peu voici quelques explications :

  1. Un sous marin est un sandwich
  2. On utilise "bouffer" sans problème ici, et la poutine... je vous en parlerai plus tard Wink
  3. Du sirop de poteau est du mauvais sirop d'érable. De la "mol" c'est de la bière, ça vient de la marque de bière locale Molson. Comme on dirait en France une "kro" pour kronenbourg
  4. Des bibittes c'est... pas ce que vous pensez bande d'obsédés! Non, c'est juste les petites bêtes comme les araignées, les moustiques,etc... tout de suite c'est moins romantique.
  5. Une barouette c'est un vieux char, je veux dire... une vieille voiture.
  6. Des barniques ce sont des lunettes
  7. Une tralée c'est ses enfants
  8. Loadé ça vient de l'anglais, c'est être "chargé" en ce moment.

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (4)

C'est les vacances!

le 17/07/2010 à 15:27 - terre Québec   nuage 29 °C

Je vous entends d'ici ronchonner "déjà qu'il fout rien depuis un moment et il nous parle encore de vacance!"

Sauf que cette fois ci je ne vais pas parler de mes vacances mais des vacances de la construction.

Chaque année à la même période quasiment tous les chantiers s'arrêtent et les routes se remplissent de caravanes. Pourquoi? parce que les ouvriers travaillant dans le domaine de la construction bénéficient d'un congé obligatoire de deux semaines. Conséquence, 1/3 des québécois prennent leurs vacances durant cette période. Ne me demander pas pourquoi un tel congé à été mis en place, j'en ai aucune idée!

En tout cas ça commence ce week-end et pour deux semaines.

Peut-être une conséquence de ce début de vacances, il y a eu une foule record sur les plaines d'Abraham pour le concert de Black Eyed Peas hier soir au festival d'été. Pas d'estimation officielle mais il y aurai eu plus de 100 000 personnes.
Moi en tout cas.... j'avais pas de passe Frown

Pour ceux qui ne connaissent pas Black Eyed Peas, c'est ça :


Tags vacances de la construction

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (1)

Le 14 juillet à Québec

le 15/07/2010 à 18:50 - terre Québec   nuage 29 °C

Pour ceux qui n'y ont pas pensé, le 14 juillet n'est pas ferier ici. D'ailleurs ça a été une journée assez chargée pour moi.

Ça a commencé à 8h30 avec une entrevue (comme on dit ici) avec une agence de placement (comme on dit ici) pour une job (comme on dit ici). Bref, un rendez-vous avec une boite d'interime pour un boulot (c'est plus clair tout de suite Tongue out).

Ensuite rendez-vous à la Régie d'Assurance Maladie du Québec (la RAMQ) pour m'y inscrire et être couvert par l'assurance maladie québécoise. Je n'ai pas pu le faire avant parce qu'il me fallait le fameux formulaire SE401Q207 qui prouve que je ne suis plus couvert par la sécu française. Et moi j'avais zappé d'en faire la demande avant de partir Foot in mouth. Fallait juste pas que je tombe malade entre le 2 et le 14 juillet.

Un petit burger sur le pouce et direction la magnifique piscine du boulevard Champlain pour une après midi bronzette. Je vous en parlerai un peu plus tard.

À 17h le gros moment de la journée à commencé.
La consule générale de France à Québec organise un pot au musée de la civilisation de Québec à l'occasion du 14 juillet (voir album photo). Étaient présent les personnes invitées ou ceux qui sont allé chercher un carton d'invitation au consulat (comme moi Tongue out).


Nous étions quelques centaines, français et québécois.

À 17h30 discourt de la consule avec présentation et appuit à la politique actuelle du Président de la République.

 

 

 

 

 

Le discourt à été suivi de la marseillaise, magnifiquement chantée par une artiste québécoise dont j'ai oublié le nom, elle m'excusera. (dsl pour le format de la vidéo je peux faire que ça pour le moment...). Si le lecteur ne marche pas, vous pouvez la télécharger ici.

 

On s'est ensuite jeté sur le buffet (avec champagne et rillettes du Mans) et ça a été l'occasion de faire du réseautage. Faire du réseautage c'est se créer un réseau de contact afin de décrocher des opportunités. Ça peut sembler bizarre à des européens mais ici 60% des emplois sont trouvés grâce à son réseau de contact, c'est donc un élément indispensable à sa recherche d'emploi.

Le buffet a aussi été l'occasion de rencontrer et comprendre le rôle du conseiller de l'assemblée des Français de l'étranger. De ce que j'en ai compris c'est un genre d'assistant parlementaire qui représente les français résidents à l'étranger.
À partir de 2012, la réforme des circonscriptions dans l'héxagone va engendrer la création de 12 postes de député élus pour les français résidents à l'étranger. Ces français représentent 2.1 millions de personnes.

 

 

 

 

Enfin fin de la journée avec un passage au festival d'été qui continue jusqu'a ce week-end. Cette fois-ci c'était une chanteuse québécoiss que je ne connaissais pas du tout Elisapie Isaac.


Tags 14 juillet

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (1)

Une semaine

le 10/07/2010 à 14:39 - terre Québec   nuage 27 °C

Voila une semaine que je suis arrivé ici, c'est l'occasion de faire un petit point. Même si je ne l'ai pas exprimé ici, cette première semaine a été assez éprouvante pour plusieurs raisons.

La solitude

J'ai beau être quelqu'un de plutôt solitaire ça m'a fait bizarre de me retrouver ici, vraiment seul. Ici pas de familles et hormis Stéphane mon colocataire pas d'amis. De ce côté là ça a été dure surtout le premier week-end. Le samedi soir de déconne avec des amis de longue date, c'est à oublier! Au lieu de ça, c'est la rencontre avec tout un tas d'inconnus autour d'un verre, avec toutes les difficultés de communication que ça implique.

De nouvelles marques

C'est toute une vie qu'il faut reconstruire et de nouvelles marques à prendre.
Certe on doit s'habituer à un nouvel environnement mais ce n'est pas vraiment ça qui m'a gêné. Que je déménage à Marseille ou à Québec le changement d'environnement sera tout aussi intense.
Ce qui change vraiment c'est les petites choses de tous les jours : quel marque de lait choisir? je ne reconnais aucune marques, quel fromage? on ne trouve que des fromages québécois au supermarché, où acheter un rasoir (non ce n'est pas au supermarché mais à la pharmacie!). Là je dois dire que quand j'ai fait mes premières courses le week-end dernier j'étais vraiment perdu et j'ai finalement pas acheté grand chose.
Le problème est le même pour les médias. Quelles sont les chaines de télé et lesquelles sont sympa? à quel journal papier je peux faire confiance? quel chaine de radio est sympa à écouter en voiture?

Les conventions sociales

Je ne pourrai pas vous le décrire mais je me suis rendu compte cette semaine que ce n'est pas toujours facile de se faire correctement comprendre ici. Bien que l'on parle la même langue nous n'avons pas toujours les mêmes conventions sociales, la même façon de faire de l'humour ou simplement de s'exprimer devant un inconnu.
Il est par exemple courant ici de tutoyer les vendeurs, d'ailleurs le vendeur en question commence souvent par nous demander d'un air le plus naturel du monde "Ça va bien?".
J'étais hier entouré de québécois qui se connaissaient tous et ça a été assez dure pour moi de rentrer dans les discussions, d'une part à cause de l'accent et du vocabulaire (encore pire entre amis) et d'autre part à cause de ces fameuses conventions qui m'échappent encore.

Le décalage horaire et la canicule

J'ai déjà traversé plusieurs fois le décalage horaire de 6h entre le Québec et la France, mais je dois dire que cette année ça a été particuliérement difficile. La canicule qui frappe l'est du pays n'y est pas pour rien. Conséquence, j'ai vécu pendant une semaine de gros coups de barre vers 17-18h (23-00h heure française).

Exigences de concentration

Se retrouver dans un environnement inconnu c'est s'obliger à être deux fois plus concentré tout au long de la journée. Que ce soit pour comprendre un langage parfois troublant, ou encore pour déceler toutes les suptilités d'un système bancaire. D'autant plus que seul dans cette nouvelle vie, on ne peut compter que sur soi même.


Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (7)

Dans la paperasse

le 06/07/2010 à 16:18 - terre Québec   nuage 31 °C

Immigrer c'est bien beau mais côté paperasse c'est assez intense.

Ça a commencé hier dès l'ouveture des administrations :

Avant tout, il me fallait un NAS : un Numéro d'Assurance Sociale. Malgrès son nom ce numéro n'a rien à voir avec l'assurance maladie.
C'est un numéro unique délivré à chaque citoyen canadien. Ce simple numéro a la valeur d'une pièce d'identité et il est indispensable pour pas mal de choses (trouver un job, ouvrir un compte bancaire,...)

Une fois le NAS en poche, direction la banque pour ouvrir un compte. Pas évident de se mettre en tête un fomctionnement différent de la France. Ici, pas de frais de tenue de compte, mais on paye à chaque action réalisée avec une carte de débit : un retrait 0.65$, un virement ou un chèque idem, un payement par carte encore une fois 0.65$. Seul les dépôts ne sont pas facturés.
Il existe aussi des cartes de crédit ici, mais leur fonctionnement n'est pas tout à fait similaire à la France. Ici une carte de crédit sert à payer tout ce que l'on veut certe mais comme son nom l'indique, à crédit. C'est seulement à la fin du mois que ses dépenses vont être retirées de son compte bancaire. Vu les risques d'endetement, les nouveaux clients n'ont pas accès à ce genre de carte. Dommage parce que là plus de frais à chaque action.
Côté placement, pas de livret A ici, ça serai trop simple. Il existe tout un tas de comptes d'épargnes dont les spécificités m'échapent encore, on verra tout ça quand je serai riche!

Ce matin c'était réunion d'information aux nouveaux immigrants au ministère de l'immigration québécois. Je n'y ai pas appris grand chose que je ne savais pas déjà mais ça va m'aider pour les prochaines étapes : inscription à l'assurance santé et obtention d'un permis de conduire québécois.


Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (1)

Bienvenue au Canada

le 03/07/2010 à 15:34 - terre Québec   nuage 26 °C

J'ai encore du mal à me mettre en tête que c'est le cas, mais ça y'est, j'y suis! Surtout du mal à prendre conscience que cette fois-ci je vais vivre ici en fait.

Le vol s'est très bien passé, en même temps dure de faire autrement : nous étions 3 en premières classe pour 24 places. On a donc été très chouchouté par l'équipage. Vous n'avez qu'à aller voir dans l'album à quoi à ressemblé nos menus.
J'étais presque gêné de tant d'attention : couverture, oreiller, trousse de confort (avec cache oeils, bouchons pour les oreilles, dentifrisse et brosse à dent, etc...), lecteurs multimédia individuel (une 15ène de films, quelques séries et des jeux), le choix du menu du midi (cuisse de canard confite à l'orange ou poisson) et enfin boissons à volontés alcoolisées ou non y compris champagne.

Une fois arrivé Bienvenue  au Canadaà Québec et installé je suis sorti profiter du beau temps autour d'un verre.
Qui a dit qu'il faisait froid au Canada? 24° à mon arrivée hier, 26° aujourd'hui. Et la météo annonce une canicule pour le tout début de la semaine prochaine. Comme quoi, les canadiens n'ont rien à envier aux français niveau temps! ... Oui je sais, on en reparlera cet hiver.

Finalement dodo à 21h (3h heure française) après avoir luté pour ne pas y aller plus tôt : 22h éveillé comprenant 9h30 d'avion ça casse!

Ce samedi c'est rangement des affaires, première emplétes et repos.

La suite, au prochain épisode!


Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (1)

Sauf mention contraire, le contenu de ce blog est disponible sous la licence Creative Commons By-Sa, partagez son contenu!
Version 0.3 - Crédits image