Aller au menu | Aller au contenu | Aller au pied de page
Ville de Québec

"Un homme libre, c'est quelqu'un qui tente ce qu'il a envie de faire."

En vrac

le 16/03/2011 à 19:50 - terre Québec   nuage 1 °C / 1 °C

Décidément plus l'année avance et moins je trouve de temps libre.

Alors en vrac :


Tags en vrac

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (2)

J'ai testé pour vous...

le 10/03/2011 à 21:42 - terre Québec   nuage -1 °C / -7 °C

… le système de santé québécois.

Et BOUUUUUUM!

Ça fait mal, ah oui oui vraiment.

Je le sentais venir en même temps. Depuis que je suis arrivé j'entends des rumeurs sur la qualité de service moyen-âgeuse de la santé au Québéc.

Les quelques remarques que l'on m'a fait hier soir n'y ont pas aidé. D'abord un collègue qui m'explique « j'ai une amie mexicaine, et ben elle préfère rentrer au Mexique quand elle doit voir un médecin ». Puis un peu plus tard ma collocatrice «j'ai le même médecin depuis 20 ans, je sais que je suis privilégiée »...

Alors ce matin on saute dans le bain, pas le choix il fallait que je vois un médecin. Premier réflexe, appeler le CLSC le plus proche. Un CLSC au Québec c'est un Centre Local de Services Communautaires. C'est un organisme public dont le rôle est de fournir des soins de santé de bases. Manque de bol, renseignement prit au CLSC de mon quartier on ne peut pas y rencontrer de médecin mais seulement des infirmières. Le standardiste me renvoit donc vers la clinique la plus proche, à 15min de bus.

Allé, quand il faut il faut, bus ligne 1 direction "Belvédère". Une fois sur place une pancarte stabyloté de rose nous informe Aucun médecin n'est de garde aujourd'hui. Nous pouvons cependant vous faire rencontrer une infirmière. Quoi? Il n'y aurait donc aucun médecin dans cette ville à moins de 15min de bus? Là ça craint, vraiment... bon tant qu'à être sur place on va rentrer quand même. Au pire j'ose espérer qu'une infirmière saura me conseiller quant à la meilleur marche à suivre dans mon cas.
Après quelques formalités administrative on m'indique la direction de la salle d'attente. En quelques chiffres : 40m2, 20 personnes, 3 affiches au mur

  1. « Nous vous informons que nous sommes dans l'incapacité de vous donner une estimation de votre temps d'attente » celle-là je m'en serai douté
  2. « comment bien se laver les mains? »
  3. « Vous êtes...        Vous serez...        Rendez service à vos proches, préparez vos obsèques »


Moi j'dis, ça promet!

Je vis alors les premières minutes des... 2h15 qu'il m'aura fallu attendre pour enfin avoir le droit de rencontrer... une infirmière. Je suis vraiment pas sorti de l'auberge du bois (version québécoise de l'expression).

Elle commence par me poser quelques questions puis fait quelques examens de routine. C'est elle qui va décider si je peux voir un médecin ou pas. Et justement, il y a finalement un médecin sur place. Ouf je ne vais pas être obligé de revenir demain!

Fin du périple. La prochaine fois que je voudrai revoir un médecin il faudra recommencer. Ça ne sera certainement pas le même médecin, ça sera... celui qui est de garde pas le choix.

L'idéal serai que je me trouve un médecin de famille, c'est l'équivalent québécois d'un médecin traitant en France. Un médecin qui te suit et te connait. Mais le Québec manque tellement de praticiens que cela devrait me prendre une année pour en trouver un, si tout se passe bien...

Tout ça pour vous dire que s'il y a un point noir au Québec c'est bien celui de la santé. On est ici bien loin derrière le niveau de service que l'on connait en France et dans bien d'autres pays.

Enfin, pour répondre à un commentaire ressent qui me trouvait trop critique vis à vis de la France; Cette fois-ci, on ne pourra pas m'accuser de critiquer la France au profit du Québec ;).


Tags médecin, malade, CLSC

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (5)

Fin de semaine de repos

le 05/03/2011 à 11:45 - terre Québec   nuage -2 °C / -6 °C

Le week-end s'annonce calme.

Je vais certainement le passer en grande partie en position allongé, mais malheureusement pas pour de bonnes raisons.

Un rhum a commencé son attaque en début de semaine puis a renforcé son offensive de jour en jour pour se transformer en bonne grippe. Et puis hier soir c'est le mal de ventre qui a fait son entré, bizarre d'ailleurs je suis pas le seul à avoir subit ça cette nuit à la coloc.

J'suis chanceux dans mon malheur car c'est une belle journée pour rester au lit. La neige tombe depuis l'apparition des premières lueurs du jour, ça rend la ville magnifique. Et puis ce soir la neige va devenir pluie et les sols enneigés de vraies patinoires, alors autant rester au chaud dans ces conditions.

Ça me donne l'occasion d'écouter un peu de musique et de vous présenter un groupe québécois conseillé par mes collocatrices. Ils se nomment Karkwa et plus je les écoute plus j'aime ça.


Karkwa - Oublie pas
envoyé par SilentOrfeo. - Clip, interview et concert.


Tags vidéo, malade, Karkwa

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (6)

Encore du changement

le 28/02/2011 à 20:49 - terre Québec   nuage -3 °C / -9 °C

Décidément les collocs se suivent et ne se ressemblent pas.

Début février c'était le départ de Marie-Chantal, la québécoise, vers le Vietnam. D'ailleurs tout a l'air de se passer au mieux pour elle. Elle se promène au hasard des rencontres et vie en ce moment quelques instants savoureux au bord d'une plage de la campagne Vietnamienne.

Ce week-end c'était le départ de Céline, la française, qui a atterrit dimanche à Paris. Là ça a été un peu plus difficile. Nous avions visité la maison le même jour à la même heure en septembre et on avait quasiment emménagé ensemble. On a profité de tout un tas d'activités de la ville depuis que je suis rentré en janvier et je dois dire que son départ crée comme un vide. Marie-Chantal on sait qu'elle va revenir dans 2 ou 3 mois, mais Céline... Oh et puis après tout Céline on sait tous qu'elle va vite ne plus supporter le retour à la dur réalité française et revenir au pays Tongue out.

En tout cas pour le moment Céline a déjà sa remplaçante ici. Heureusement ça n'est pas un 3ème Séb, ça aurai été un peu gros. Non, c'est un prénom qui sort un peu plus de l'ordinaire puisqu'elle se prénomme... Ginette! Certes c'est un prénom rare dans une collocation mais il faut dire que Ginette à 70 ans. Je n'ai pas encore eu beaucoup d'occasions de la croiser (elle sort plus que moi!) mais je lui souhaite de bien se sentir ici.


Tags coloc

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (4)

Procuration

le 25/02/2011 à 18:53 - terre Québec   nuage -4 °C / -4 °C

Les 20 et 27 mars prochains auront lieux les élections cantonales en France.

Une partie des cantons français vont pour l'occasion renouveler leur représentant. Et cette année le canton de Bruyères y passe et je suis donc appelé à faire une partie de mon travail de citoyen.

Et la distance ne doit rien y changer. La semaine dernière c'était donc direction le consulat pour une petite séance paperasserie et retour dans l'ambiance française pour quelques minutes, de trop. De trop parce que même à 6 000km de Paris l'administration française ça reste l'administration française. Rien de bien méchant mais quand tu habites à Québec le vouvoiement et l'absence de sourire c'est quelques chose que tu as quasiment oublié. Mais passons, hormis ça cette dame était très gentille.

Qui dit élection locale dit procuration, impossible de voter sois même au consulat dans ce cas là. Et c'est évident, si il fallait que le consulat ai la liste de toutes les personnes qui se présentent dans tous les cantons de France on s'en sortirait pas. Conséquence : je ne pourrai voter au consulat que pour les élections nationales, qui sont en principe les élections présidentielles et les référendums.

Première procuration de ma vie donc et rien de bien compliqué. Un formulaire Cerfa (ça faisait longtemps que j'en avais pas vu) et un formulaire de lettre recommandée (ça faisait longtemps aussi). Pour ce qui est du Cerfa 3 parties à remplir : une pour moi, une pour la destinataire de la procuration et une dernière pour la mairie de vote. Le recommandé lui, c'est pour envoyer la procuration à la mairie.

Alors vous allez me dire "oui mais là ton formulaire pour les lettres en recommandé c'est un formulaire français, ça va pas marcher pour l'envoyer depuis Québec!". Et vous avez tout à fait raison. Sauf que ce recommandé, il va être posté à Paris, non pas par le Saint-Esprit mais par la valise diplomatique. La valise diplomatique c'est un service de messagerie que chaque pays met en place entre sa capitale et ses ambassades à travers le monde. Ma procuration ne va donc pas faire le voyage Québec-Paris par le service postale classique mais par un service franco-français, puis être postée à Paris et finalement arriver à sa mairie de destination. Que de péripéties pour une simple procuration, heureusement celle-ci est valable 3 ans.

Une chose est sûr, si je me donne autant de mal pour voter depuis l'autre bout du monde, vous n'avez aucune excuse vous qui habitez à quelques minutes de votre bureau de vote pour ne pas y aller le jour J!


Tags procuration, consulat, élection

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (6)

Grand jour

le 18/02/2011 à 20:00 - terre Québec   nuage 4 °C

Aujourd'hui est un grand jour!

Aujourd'hui il s'est passé quelque chose qui n'était pas arrivé depuis que je suis revenu le 5 janvier au Québec.

À être dans les Vosges (ma région natale en France) on pourrai supposer que je parle d'un jour où on a pu appercevoir le soleil, ou plus simplement encore d'un jour où il n'a pas plus. Oui dans les Vosges il fait souvent moche, d'ailleurs là-bas on dit qu'il fait mauvais la moitié de l'année et que le reste du temps... il pleut.

Mais ici les caprices de la météo sont bien différents. Ce qui fait de ce jour un jour exceptionnel c'est plutôt que pour la première fois depuis 6 semaines il a fait... une température positive!

Oui on a eu droit à un beau +5° aujourd'hui et ça n'était pas arrivé depuis le début de l'année. Alors le français moyen pourrait croire que c'est un soulagement pour les Québécois (et les immigrés) que l'hiver prenne une petite pause. Et bien que nini! Québec l'hiver avec une température positive c'est :

En sommes un +5° en hiver c'est pas une partie de plaisir. Heureusement pour nous ça ne dure pas, dès demain soir on nous annonce un bon -6°, ça va faire du bien!


Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (2)

La maison ne fait pas crédit

le 11/02/2011 à 22:56 - terre Québec   nuage -17 °C / -21 °C

Mais moi j'ai une carte!

Oui une carte de crédit, toute fraîche reçue d'hier. Vous allez me dire qu'il n'y a rien d'exceptionnel là dedans. Certes, mais ça va tout de même pas mal me faciliter la vie.

Comment ça marchait jusque là pour moi? depuis que j'ai ouvert un compte au Québec j'utilisais une carte de débit. Ces cartes qui n'existent pas en France permettent de retirer au distributeur et de payer les commerçants. Mais il y a un mais : chaque action réalisé avec cette carte a un coût. Dans mon cas c'est un forfait de 6,5$ (environ 4euros) par mois pour 25 actions de payement. Ces actions comptes les retraits au guichet automatique, les payements chez les commerçants, les chèques et les virements bancaire. Autant dire que ça peut aller vite.

Il était donc venu le temps d'obtenir une carte de crédit. Ce que ça va changer? plus de coût à chaque action de payement, ça aide, et aussi la possibilité de faire des achats sur Internet. Mais ce qui va surtout changer avec une carte de crédit québécoise c'est la manière de gérer ma grande fortune. Une carte de crédit n'a jamais aussi bien porté son nom qu'ici. Avec cette carte, les achats que je vais faire ne vont pas m'être débités tout de suite mais seulement à la fin du mois. Entre temps c'est la banque qui me fait crédit. Ne me demandez pas pourquoi et quel est l'intérêt je ne l'ai toujours pas vraiment compris. D'ailleurs les banques sont plutôt méfiantes car elles refusent de donner une carte de crédit a des clients qu'elles ne connaissent pas encore, surtout s'ils débarquent d'un autre continent sans boulot... comme moi quand j'ai ouvert mon compte cet été.

En tout cas ça se fête. Disons qu'on va pas rater une occasion de fêter tout ce que l'on peut. C'est d'ailleurs un peu la raison pourquoi j'ai moins de temps pour le blog. D'ailleurs c'est rageant j'ai plein de choses à raconter mais j'ai pas le temps parce que j'en ai d'autres à faire!

Bref, mon dilemme se résume en une photo prise ce mardi soir au pub irlandais du coin, évidemment. À la votre!

Un Black Velvet, j'ai découvert ça mardi : en haut foncé de la guinness, en bas clair du cidre.


Tags nelligan, carte de crédit, black velvet

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (2)

Nouveau coloc

le 31/01/2011 à 19:22 - terre Québec   nuage -18 °C / -29 °C

Il y a du changement à la coloc ce soir.

On doit dire au revoir à notre amie québécoise Marie-Chantal qui s'en va pour découvrir des contrés un peu plus exotiques. Elle nous quitte pour passer 3 mois au Vietnam et c'est avec un petit pincement au coeur que j'ai découvert sa chambre vide en rentrant du travail ce soir.

Je lui avais promis de parler de ses talents ici et  je crois que c'est l'occasion. Ses talents car notre Marie-Chantal est une artiste. On a d'ailleurs pu profiter de quelques unes de ses oeuvres sur les murs de la coloc durant ces derniers moi. Et moi qui ne suis pas un grand connaisseur de peinture je dois pourtant dire que j'aime vraiment ce qu'elle fait.

Pour découvrir ce qu'on a eu la chance de voir ici pendant quelques temps vous pouvez aller visiter son site Internet http://www.mariechantallebreton.com/, et si cela vous plait vraiment sachez que vous pouvez acheter ces peintures.

Mais qui dit départ dit arrivée, et on devrait découvrir d'ici quelques minutes notre nouveau coloc. Je ne l'ai pas encore vu mais je peux déjà vous dire qu'il a un défaut et une qualité. Son défaut... il est français (plus précisement ch'ti) et j'en ai déjà vu assez des français! Mais sa qualité est telle qu'elle rattrape tous ses défauts, évidemment car il se prénomme... Sébastien.

Alors bon vent à toi Marie-Chantal et bienvenu cher Sébastien!

PS : Séb c'est pas le tout, mais va falloir te trouver un srunom!


Tags coloc

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (1)

Pris par les glaces

le 17/01/2011 à 18:24 - terre Québec   nuage -17 °C / -23 °C

On dirait que j'ai changé de rythme...

Travailler pour de vrai ça change tout. Ça redonne le morale, ça occupe les journées, et ça dégoute pas mal de passer ses soirées devant un écran.

Quoi qu'avec ce froid je suis mieux à l'intérieur (oui je sais il va y avoir pire). Mais dans un sens ça a quand même du bon un tel froid. Par exemple, la plus réputée des poutines de Québec c'est celle des restaurants Ashton. Et chez Ashton pendant l'hiver 1° en dessous de zéro = 1% de réduction sur la poutine. Ça fait qu'aujourd'hui 17 janvier la poutine est à -21%! Évidemment ça marcherai beaucoup moins bien en France... En tout cas moi je crois que j'ai trouvé mon soupé de ce soir.

Ce qu'il y a de sur c'est que les journées sont intenses. C'est pas que je bouge beaucoup mais j'ai énormément de choses à apprendre et la quantité de concepts ingurgités se ressent une fois le soir venu. Alors quoi de mieux pour décompresser un peu que... de sortir avec ses colocataires! Quelques soirées dans les micro-brasseries du coin (tiens faurdra que j'en parle de ça aussi, je sais que ça va en intéresser plus d'un), une soirée théâtre d'improvisation, une autre jeu de société et puis une petite balade dans le vieux Québec.
Et on a bien fait de passer par là, c'est la première fois que je voyais le Saint Laurent gelé et des aussi gros "glaçons" se déplacer devant moi. C'est comme à la télé, vous savez dans ces reportages sur le grand nord. Il ne manquait plus que les pingouins et les ours polaires et le décor était planté.

J'ai tenté de faire une petite vidéo pour vous montrer de quoi ça avait l'air, mais malgré mes grands talents de cinéaste derrière ma caméra mon téléphone, c'est pas aussi impressionnant qu'en vrai. Je vois pas d'autres solutions, va falloir que vous veniez voir ça sur place!

Si la video ne s'affiche pas, vous pouvez la télécharger ici

Mais par dessus la vitesse et la force avec laquelle ces blocs se déplaçaient une chose m'a particulièrement troublée. Tous ces blocs de glace se déplacent vers l'amont du fleuve et non vers l'aval.  Alors Lundi quizz : comme se fait-ce?

1/ Sur sa demande, l'idée de parler du Ashton à 21% est sous copyright par © Rémi

2/ Eric t'as pas le droit de jouer au quizz ;)


Tags Saint Laurent, poutine, glace, Ashton

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (9)

Retour à la maison

le 09/01/2011 à 13:18 - terre Québec   nuage -3 °C / -8 °C

Toute analogie avec le titre de cet article n'est pas fortuite...

J'avais tout de même un peu d'appréhension en rentrant : Est-ce que je vais être heureux de rentrer? est-ce que mon retour en France va me faire regretter d'être parti?

Et j'ai très vite eu ma réponse. Je n'avais pas encore touché le sol québécois que j'étais déjà tout heureux de rentrer. J'étais tout fou le 12 décembre au soir quand j'ai décollé pour la France et je l'étais tout autant ce mardi en atterrissant à Montréal. Que demander de plus?

Une autre question était de savoir comment j'allais me sentir une fois de retour à Québec : est-ce que j'allais avoir l'impression agréable de retrouver mon petit cocon ou est-ce que j'allais ressentir un sentiment d'inconfort, de ne pas être chez soi, comme quand on passe quelques nuit chez des amis. Heureusement pour moi l'impression a été la bonne, accentuée par le fait que retourner dans sa coloc c'est comme retrouver une petite famille.

Et puis il y a eu la bonne surprise de début d'année, celle que j'attendais depuis quelques mois déjà. Après les soutiens de divers organismes, les tâtonnements dans la jungle québécoise de l'emploi, plusieurs entretiens entrevues, c'est en ce début d'année 2011 que j'ai décroché le la job qui va me permettre de quitter les salades, courgettes et autres carottes de chez Métro.

Je vais passer des légumes au Web et je dois avouer que ce n'est pas sans me procurer un certain soulagement. Je commence demain en tant que programmeur dans une société québécoise en informatique. Je sais d'avance que je vais avoir beaucoup de choses à apprendre et que ces prochains mois vont êtres intenses mais c'est aussi ça qui rend l'aventure intéressante.


Tags travail, retour, métro

Creative Commons License Partagez cet article!
retour en haut haut
plus vert Commentaires (7)

Sauf mention contraire, le contenu de ce blog est disponible sous la licence Creative Commons By-Sa, partagez son contenu!
Version 0.3 - Crédits image